• Choisissez un site
  • FR

Dans les coulisses des missions Solar Impulse

Le journal de bord des ingénieurs du Mission Control Center

Les ingénieurs Altran, qui vivent l’aventure Solar Impulse de l’intérieur, vous racontent dans ce journal de bord chaque mission : les vols, les escales, les peurs, les joies. Découvrez chaque mission comme si vous l’aviez vécue.

2010 : du premier vol au vol de nuit

« A 7h du matin, le Solar Impulse se dirige vers le lever du soleil en espérant rester le plus longtemps possible dans les airs sans toutefois s’éloigner de la base de Payerne. »

2011 : premiers vols européens

« L'avion devait prendre son envol à l’aube pour bénéficier des meilleures conditions météorologiques. Concernant l’atterrissage, s’ajoutaient aux contraintes météorologiques celles du trafic aérien des aéroports du Bourget et de Roissy, qui n’autorisaient pas l’avion à atterrir avant 21h. André Borschberg a donc mis seulement quelques heures pour rallier les deux capitales européennes, mais a dû patienter plusieurs heures au-dessus de Paris pour pouvoir se poser. »

2012 : premiers vols intercontinentaux

« Le 13 juin à 8h07 (UTC+1), André Borschberg a pris place dans le cockpit du HB-SIA et quitté l’aéroport de Rabat, direction Ouarzazate. Huit heures plus tard, alors que l’avion se trouvait entre Casablanca et Marrakech, de violents vents contraires ont rendu la poursuite du vol impossible... »

2013 : la mission Across America

« La pression monte d’un cran au sein de l’équipe. Le décompte final indique 45 minutes avant le décollage. Nous savons que cette première étape représente un nouveau challenge : c’est la première fois que l’avion réalise un vol aussi complexe, en particulier à cause du système climatique en Amérique du Nord très changeant et caractérisé par de nombreux microclimats. »

Solar Impulse 2

Assistez à la construction de l'avion du tour du monde !